Des enfants pas dupes des stéréotypes

Dans le Calvados, Familles Rurales a voulu savoir si les stéréotypes avaient la vie dure dans les familles. Dans l’accueil de loisirs de Villers-Bocage, un jeu a délié les langues des enfants, surprenants de sagesse.

 

Selon eux, la société leur impose un modèle. Mais qui est la « société » ? Ce sont les adultes et les parents d’abord. « Quand on est bébé, on ne sait pas si le jouet est pour un garçon ou pour une fille. Ce sont les grands qui nous le disent ». Cette phrase, à l’image d’autres réflexions, a été reprise sur les panneaux affichés dans l’accueil de loisirs. La « société », c’est aussi la publicité qui est revenue à plusieurs reprises dans la bouche des enfants.

 

3 pères sur 4 bricolent et 3 sur 10 sont davantage à la maison. Même si ces chiffres ne sont pas représentatifs de la société, ils confirment une réalité encore importante du quotidien.  Les 6/7 ans ont discuté de la présence des pères et mères au domicile. Ensuite c’est le groupe des 7/9 ans qui s’est retrouvé à choisir un jouet pour un petit frère ou une petite sœur et à décorer sa chambre. Résultat ? Pour les filles, camaïeu de rose et pour les garçons… de bleu. Les plus grands ont ensuite réalisé un petit sondage pour avoir l’avis des parents, plutôt enthousiastes sur la démarche.

 

« Donner des cartes pour plus tard ». Malika Lepas, l’animatrice qui a mené cette expérience, confirme qu’au-delà du simple état des lieux, il est aussi question dans ce jeu de confiance et d’ouverture d’esprit. Elles sont nécessaires pour l’enfant qui peut réfléchir à ce qu’il souhaite, sans crainte du regard des autres et en s’éloignant du mimétisme.

Recherche par n° de département Recherche par type d’activité
Un litige ? Familles Rurales vous accompagne. Contactez-nous à l'aide du formulaire.
 
Besoin d' un conseil ? Consultez les fiches pratiques sur tous les thèmes de vie quotidienne : logement, assurance, téléphonie…

Familles Rurales publie son magazine à destination de ses familles adhérentes.

Vivre mieux 50
Numéro 50

mai - juin
2016
 
Mon email Renseignements optionnels complémentaires
Je suis adhérent
Mon département