Les activités et services à Familles Rurales

En proposant des activités et des services, Familles Rurales a contribué, pendant 70 ans, à améliorer le cadre de vie des habitants en milieu rural. Le Mouvement s’adresse aux parents, enfants, jeunes, aînés, confirmant ainsi la dimension familiale de ses actions.

 

Les premières associations Familles Rurales se sont structurées sur l’idée d’une entraide entre les familles rurales. Les premiers services proposés donnent parfois naissance à des formules d’avant-garde comme les coopératives de consommation qui regroupent les achats de denrées alimentaires, de vêtements, de petit matériel et autres.

 

L’entraide entre familles

 

Il n’est pas rare par ailleurs de voir un bénévole collecter les sacs de linge sale étiquetés au nom des familles pour les laver à la machine à laver communautaire avant de les rendre aux propriétaires.

 

A l’époque, la solidarité existe aussi entre familles rurales et citadines. Pendant la Seconde Guerre mondiale, certains parents accueillent des enfants des villes venus profiter de la campagne ou envoient les fameux « colis familiaux » remplis de produits de la ferme.

 

L’émergence des loisirs

 

A la fin des années 50, la notion de « loisirs » émerge. Les parents souhaitent que leurs enfants s’occupent pendant l’été. C’est dans ce contexte, et jusqu’aux années 80, que naissent les premières « ruches » grâce à l’engagement de mamans bénévoles  (p.17). Les enfants bénéficient à Familles Rurales de véritables projets pédagogique et associatif. A partir de 10-11 ans, les centres éducatifs de vacances prennent le relais et celui des parents ! Ce seront ensuite les centres puis les accueils de loisirs sans hébergement.

 

L’accès à l’école

 

Entre temps, Familles Rurales s’attache à défendre le transport scolaire. Ce service est à l’origine de la création d’associations Familles Rurales car il répond précisément à un besoin quotidien de bon nombre de familles. Quand ce n’est pas le regroupement intercommunal qui se développe, ce sont les écoles communales qui sont isolées. Dans tous les cas, sans transports facilement accessibles, les distances à parcourir s’étirent.

 

Accueillir les petits quand les deux parents travaillent

 

Vers le début des années 80, Familles Rurales s’investit largement dans le domaine de la petite enfance. Il propose des structures d’accueil adaptées aux spécificités du milieu rural. Relais Assistantes Maternelles, halte-garderie fixe et itinérante (p.16), micro-crèches, maison d’assistantes maternelles… toutes apportent des solutions de garde souples aux parents (le travail féminin se développe beaucoup) et contribuent indirectement à une meilleure conciliation vie familiale et professionnelle. Les ateliers d’éveil fleurissent (éveil musical, expression corporelle, initiation à l’anglais…), des ludothèques ouvrent leurs portes. Les « mercredis loisirs » offrent des activités nombreuses dès le plus jeune âge. Pour faire face à la dispersion des petites communes, les services deviennent mobiles (ludobus et bibliobus).

 
Les aînés ont des projets !
 

Mouvement à destination de toutes les générations, les clubs vont alors connaître un fort engouement. Ces lieux font vivre les territoires ruraux en proposant des activités de toutes sortes (art floral, jeux de cartes, sorties…) et à toutes les générations : clubs et foyers de jeunes, clubs Joie de Vivre. Ces derniers se développent rapidement dans le Mouvement. Par les activités qu’ils proposent (activités, voyages, séjours…), les clubs valorisent le temps dont les retraités disposent et leur font bénéficier d’informations leur permettant de redéfinir un projet de vie. Dans le même état d’esprit, l’Université Rurale est créée.

 

Proposer des activités aux jeunes

 

Dans certaines communes, les jeunes ont connu les accueils de loisirs Familles Rurales. C’est l’âge adolescent où les structures d’accueil ne sont plus adaptées à leurs besoins, où les loisirs se résument souvent à aller chez l’un ou l’autre de leurs amis, sans lieu spécifique à leurs besoins. Les clubs ou foyers de jeunes répondent à ce vide. Ces structures sont aussi l’occasion de se réaliser au sein d’associations locales. C’est le principe des Trophées J.PASS. Créés en 2004, ils ont pour objectif de responsabiliser les jeunes (15-25 ans) qui montent alors un projet solidaire. Un certain nombre d’actions culturelles, sportives, de loisirs se font et se défont en fonction des tendances artistiques et créatives du moment.

 

Accompagner les parents sans s’y substituer

 

Si les parents sont les premiers éducateurs de leurs enfants, Familles Rurales s’est toujours engagé à les accompagner dans cette mission, sans s’y substituer. C’est le sens des premiers Relais Familles mis en place en 1993 et qui répondent aux demandes d’informations générales des familles. Ils les orientent et mettent en place des actions « parentalité » (groupes de paroles, médiation familiale, activités intergénérationnelles). La famille a en effet beaucoup évolué en 70 ans mais Familles Rurales l’a toujours accompagnée dans son épanouissement comme dans ses difficultés.

 

Jadis aides ménagères dans le réseau, les services à la personne permettent aux habitants depuis 2005, de faire appel de façon ponctuelle à des intervenants professionnels (ménage, repassage, bricolage…). Certaines associations locales Familles Rurales se sont aujourd’hui spécialisées dans ce domaine.  

Recherche par n° de département Recherche par type d’activité
Un litige ? Familles Rurales vous accompagne. Contactez-nous à l'aide du formulaire.
 
Besoin d' un conseil ? Consultez les fiches pratiques sur tous les thèmes de vie quotidienne : logement, assurance, téléphonie…

Familles Rurales publie son magazine à destination de ses familles adhérentes.

Vivre mieux 50
Numéro 50

mai - juin
2016
 
Mon email Renseignements optionnels complémentaires
Je suis adhérent
Mon département