Structures petite enfance

Index
La micro-crèche « Gribouille » cajole les enfants

Petite structure d’accueil du jeune enfant, les micros crèches connaissent un vrai succès. Explications…

 

A l’origine, sur la commune de Plappeville, en Moselle, il n’y avait aucune offre d’accueil collectif de jeunes enfants. L’association a donc créé cette micro crèche, structure qui accueille neuf enfants au maximum, soutenue par la municipalité qui lui a mis à disposition un appartement, la CAF, le conseil régional de Lorraine et la fédération départementale Familles Rurales.

 

Une structure familiale et conviviale

 

« Le petit nombre d’enfant crée une ambiance familiale », souligne Chantal Zaouter, éducatrice de jeunes enfants responsable de la structure. « Ici, les enfants, qui ont entre quatre mois et demi et deux ans et demi jouent ensemble, partagent régulièrement les mêmes activités. Ce qui n’est pas le cas dans les structures importantes. Cela permet de responsabiliser les plus grands, d’amener rapidement les petits vers davantage autonomie ».

 

Des professionnels complémentaires

 

Le principe de la micro-crèche est également un atout pour les professionnelles présentes. « Nous sommes cinq professionnelles au parcours différent. Certaines d’entre nous étaient jusqu’à présent assistantes maternelles, une autre est jeune diplômée d’auxiliaire de puériculture… Notre complémentarité, notre motivation favorisent une ambiance chaleureuse et conviviale. Et ce sont les enfants qui sont les premiers bénéficiaires de notre plaisir de travailler ensemble ».

 

Notons également que cette micro crèche accueille chaque mardi matin, une petite fille porteuse d’un handicap moteur. « Cela permet non seulement de soutenir la famille mais également d’apprendre aux enfants dès le plus jeune âge le respect de la différence ».

Haut de page
RAM : informer, rencontrer, échanger

Dans l’Aveyron, Familles Rurales gère plusieurs Relais Assistants Maternels, dont certains sont itinérants. Animés par un professionnel de manière conviviale, les assistants maternels comme les parents y bénéficient de conseils avisés sur le développement des enfants.

 

Elles sont seize. Seize assistantes maternelles qui fréquentent le Relais Assistants Maternels (RAM) « La Soleilhade » de Marcillac,ouvert deux matinées par semaine. Toutes sont unanimes sur les avantages d’une telle structure tant pour elles que pour les enfants. « Le RAM permet aux enfants de rencontrer d’autres enfants du même âge, d’apprendre les règles de vie en collectivité avant leur scolarisation et de participer à de nouvelles activités d’éveil. En tant qu’assistantes maternelles, nous attendons avec impatience de pouvoir nous y rendre. Nous pouvons ainsi nous retrouver, échanger autour d’un café tout en discutant avec l’animatrice, qui nous donne un point de vue professionnel extérieur ».

 

Un espace pour les professionnels

 

En effet, les RAM ont été créés pour permettre aux assistants maternels de rompre l’isolement quotidien du travail à domicile, de mettre en place des projets communs (sorties, loto, intervenants extérieurs telle qu’une psychomotricienne…) mais également pour faire connaître leur profession à la population. C’est ainsi que de nombreuses personnes, souhaitant travailler à domicile et avec les enfants, ont trouvé toutes les informations nécessaires pour exercer ce métier.

 

… et pour informer les familles

 

Les RAM sont également ouverts aux familles afin de les renseigner sur l’ensemble des modes d’accueil tant individuels que collectifs. Les familles y trouvent une diversité d’informations auprès de l’animateur : qui sont les assistants maternels de mon secteur ? A quelles-aides puis-je prétendre ? Où puis-je rencontrer d’autres familles avec des enfants en bas âge ? Y-a-t-il des activités comme la baby-gym ?...

 
Haut de page
Et un, et deux, et trois multi-accueils !

Avec ses 93 communes, la Communauté de communes des Crêtes Préardennaises, dans les Ardennes, doit faire face à d’importants besoins de garde exprimés par les familles. Elle s’est donc engagée dans la création de multi-accueils, des structures d’accueil occasionnel et régulier pour les enfants de moins de six ans. Le premier, créé en 2009 à Boulzicourt, est géré par l’association locale Familles Rurales, les deux autres ont fait l’objet d’un appel d’offre.  La fédération départementale, reconnue pour sa compétence petite enfance et son travail de proximité, a remporté ces deux projets. En 2011, le multi-accueil de Saulces-Monclin a ainsi ouvert ses portes, suivi en janvier 2012 par celui de Poix-Terron. Début 2014, c’est le multi-accueil de Mouzon, géré par l’association locale de Douzy, qui fait bénéficier les familles d’un mode de garde précieux !

 

Haut de page
Les maisons d’assistantes maternelles

Le principe est simple : plusieurs assistantes maternelles font le choix d'exercer ensemble leur métier, au sein d'un local commun hors de leur domicile personnel (local municipal, maison individuelle...).

 

Dans le Calvados, à Villers-Bocage, un groupe d’assistantes maternelles a décidé de travailler ensemble au sein d’une maison d’assistante maternelle. Soutenues par la fédération départementale Familles Rurales, elles ont créé une association locale pour pouvoir louer les locaux en commun, prendre contact avec les différents partenaires (CAF, conseil Général, municipalité …).

 

A mi-chemin entre l’accueil collectif et la garde à domicile

 

Aujourd’hui, jusqu’à dix enfants sont accueillis simultanément  au sein de la MAM « au Fil du jeu ». Fabienne est heureuse de pouvoir partager des activités en commun, échanger quotidiennement sur ses pratiques.  Elle s’est par exemple rendue à une intervention sur l’intérêt des activités manuelles pour les enfants. « Nous avons appris que la peinture était préconisé dès les six mois de l’enfant et qu’il nous fallait de fait diversifier notre matériel selon l’âge des enfants. Par ailleurs, nous avons eu l’idée de faire des pochettes individuelles qui regroupent les productions des  enfants, à distribuer à leurs parents».

 

Une relation de confiance avec les parents

 

Ces derniers sont satisfaits d’avoir un lieu dans lequel ils peuvent confier leurs enfants en toute sécurité. Les assistantes maternelles des MAM sont en effet préparées au travail de groupe, à la question de la responsabilité et des dysfonctionnements susceptibles d’intervenir. D’autre part, dès leur inscription, ils se font expliquer le projet éducatif de la MAM, établissant une relation de confiance. Pour preuve, les places sont réservées longtemps à l’avance !

 

Haut de page
La crèche parentale, un engagement auprès des enfants

Depuis son ouverture l’année dernière, 20 enfants fréquentent la crèche « à petits pas », à Chesny (Moselle), une structure d’accueil au fonctionnement particulier : en plus des professionnels de la petite enfance présents, des parents ou des jeunes retraitées font partie de l’encadrement.

 

Au cœur du quotidien des enfants

 

A raison de deux à vingt heures par semaine, ils se relayent pour être deux en permanence en plus des professionnelles présentes. Les parents bénévoles partagent ainsi du temps en collectivité avec leurs enfants. C’est aussi l’occasion pour les jeunes retraités de s’engager dans une activité où leur expérience est souvent appréciée. Cette complémentarité, où chacun trouve sa place, crée une ambiance chaleureuse et familiale, propice à un accueil de qualité.

Haut de page
Recherche par n° de département Recherche par type d’activité
Un litige ? Familles Rurales vous accompagne. Contactez-nous à l'aide du formulaire.
 
Besoin d' un conseil ? Consultez les fiches pratiques sur tous les thèmes de vie quotidienne : logement, assurance, téléphonie…

Familles Rurales publie son magazine à destination de ses familles adhérentes.

Vivre mieux 50
Numéro 50

mai - juin
2016
 
Mon email Renseignements optionnels complémentaires
Je suis adhérent
Mon département